top of page
Rechercher

Les émotions et nos organes

Voici comment les émotions affectent nos organes à l'intérieur de notre corps ?


Dès que tu vis de la colère, elle affaiblit votre foie. Dès que tu ressens la colère monter en toi, respire. Prends du recul et souffle, souffle, souffle... Au besoin, quitte la pièce ou raccroche le téléphone pour revenir à toi.

Dès que tu en as l'occasion, laisse sortir la colère en frappant dans un coussin, en dansant ta colère, en jouant le sale gosse en piquant sa crise (taper des pieds, serrer des poings, se rouler par terre…).


Quelle libération !


Dès que tu ressens du chagrin, tu affaiblis tes poumons. En conscience, reconnais la cause de la tristesse, l'évènement passé ou présent. Accueille et accepte-la ! Guéris-la en envoyant de l'énergie d'amour et de pardon sur la situation comme si tu assistais à une scène de théâtre ! Ressens et entretiens ton ressenti aussi longtemps que nécessaire !


Quelle Joie !


Dès que tu ressens de l'inquiétude, tu affaiblis ton estomac. Tu te fais du souci, tu vis de l'anxiété, et le deuxième cerveau s'enclenche ! Tu vas vivre alors des nœuds à l'estomac, ne plus rien avaler ou au contraire tout dévorer pour te remplir...

STOP ! Respire...

Pose-toi quelques instants pour reconnaitre ton inquiétude : peux-tu modifier la situation ? Peux-tu avoir un impact sur elle ? Est-ce la réalité ou ton mental qui t'imagine de nombreux scénarios catastrophes ?

Reprends contact avec la Terre, marche pieds nus sur le sol et ressens-le ! Visualise des racines qui s'enfoncent dans Mère Terre te nourrissant et t'apportant sécurité et protection. Détends-toi ! Tes idées sont plus claires.


Quel Bonheur de réfléchir posément !


Dès que tu ressens du stress, tu affaiblis ton cœur et ton cerveau. Sous le stress, c'est l'Hypothalamus qui va se réveiller pour lui répondre sous forme vigilance, d'attentions excessives, le rythme cardiaque qui s'affole, tensions, contractions…

Respire… Détends-toi quelques instants en portant attention à tes respirations conscientes. Reprends conscience de ton corps avec ton intention : pose-toi au niveau de ton pied droit puis gauche, puis tes genoux, ton bassin... lentement, doucement ! Ressens ta respiration se calmer, ralentir !


Quelle Paix !


Dès que tu ressens de la peur, tu affaiblis tes reins. La peur engendre une réaction ou une perte de réaction. "J'en perds mes moyens, je ne pouvais même plus bouger, je me suis mis à courir sans pouvoir m'arrêter, j'étais prêt à me battre". La peur vient bousculer nos réactions de survie ! Fuir ou se battre !

Respire profondément ! Liste tes peurs conscientes sur une feuille et note tout ce que la Vie t'enseigne au travers d'elles.

Pour les peurs inconscientes réactivées lors de situations bien précises, la respiration et l'ancrage seront les réponses dans un premier temps. Puis reconnaître la peur pour la passer de l'Inconscient au Conscient. Remonter jusqu'à la racine de cette peur.


Quelle Détente !


Dès que tu aimes, tu apportes de la Joie et de l'Harmonie dans tous les aspects de ton corps, sur tous les plans.


Dès que tu ris, tu te permets de laisser l'énergie circuler librement en toi dans l'ensemble de ton corps.


Prends conscience que les émotions ont un impact sur le bon fonctionnement de ton corps et en particulier de tes organes, respire, car c'est la PREMIÈRE CLÉ.


Auteure Laurence Simonnet Site laurencesimonnet.com


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page