top of page
Rechercher

La coquille de mon hypersensibilité.

J'ai créé cette coquille, cette carapace, et j'en suis consciente, en réponse, en protection de mon être, de mon hypersensibilité.


Je vois tout, je ressens tout et je me sens percutée de plein fouet à chaque fois par les énergies positives ou négatives. Cela déclenche des émotions.


Je n'avais encore compris mon fonctionnement : ce n'était pas toutes mes émotions !


Tout a été caché, enfoui : ma lumière, l'Amour, la Joie, mes potentiels... comme pour les protéger !


J'ai choisi de tout dissimuler "inconsciemment" au départ.


Le besoin d'être en paix, de ne plus avoir mal, de ne plus trop ressentir (je précise plus trop car c'est un leurre) a été le plus fort.


Je suis éponge avec mon hypersensibilité : je ressens, je ramasse toutes les émotions les ressentis de ceux qui m'entourent aussi bien de personnes que des lieux !


L'indisposition au bruit fort, à trop de présences, à un lieu trop étroit avec un nombre de personnes importantes, les énergies négatives des lieux et/où des personnes.


Je peux avoir chaud, très chaud, froid, me sentir en colère, triste sans aucune raison apparente, avoir les larmes aux yeux, un sentiment d'étouffer, mal à la tête, mal au ventre, mal aux dents....


OUF ! Quel soulagement à cette compréhension !


Alors les émotions sortent toutes seules. Du rire, de la joie et quelque fois les larmes de joie tant ces énergies sont merveilleuses, douces et sacrées pour mon être, mon cœur.


Mon être intérieur a tellement souffert, il a été si malmené que cette protection tout autour de lui a été bénéfique pour lui pour le donner la possibilité de grandir, d'évoluer, d'apprendre à me connaitre, à mûrir.


Et ce, pendant très longtemps, de nombreuses années et cela semblait me convenir.


Je gardais à distance les personnes, je choisissais celles qui rentraient chez moi, celles avec qui je partageais un instant.


Mais il ne fallait pas trop que cela dure, pas d'attachement au risque d'être touchée.


Et puis les événements de la vie, ces merveilleux enseignements, qui sont là pour t'enseigner que plus tu te mets en retrait, plus tu le seras !


Que Plus tu t'enfermes, moins la Vie semble te soutenir.


Que si tu ne veux plus souffrir, et bien oui regarde, tu as mal, écoute toi et reconnais toi dans ton vécu !


Que si tu as peur d'être vue, tu peux aller jusqu'à disparaître, devenir invisible pour les autres !


Oh chouette... C'est ce que je voulais : être tranquille pour être ENFIN moi....!!!


Comment vous dire.... Cela ne dure qu'un temps de se mentir, de se voiler la face, de faire semblant que tout est parfait et que j'assume.


J'assume parce que j'ai conscience de ma création et de ma responsabilité dans ce processus : j'ai pris conscience du précieux cadeau de mon hypersensibilité !


Un joyau : un diamant brut !


J'ai découvert qui je suis, ce que je ressentais, mes capacités, ma clairaudience, mes potentiels !


J'ai côtoyé la solitude, le repli en moi pour m'en faire des amis, des alliés, visité mon monde intérieur, les recoins de l'univers...


Puis avec cette compréhension, un nouveau vent souffla en mon coeur : il est temps de mettre en pratique tout ce que je connaissais de moi par les expériences, en côtoyant les personnes, en quittant ma zone de confort, en déployant mes ailes, en me montrant...


Et un jour l'Univers répond à toute demande, une rencontre qui vient te dire, te souffler que la Vie est belle et magique dehors.


Oui mais ma vie est magique et magnifique aussi, ici !


Et cette rencontre a ouvert en grand une porte, un possible :


Hum ça sent bon aussi dehors... !!!


Cette ouverture, ce vent de liberté m'a transformé si profondément, si intensément dans ma chair, dans mon cœur, dans mon âme !


Oh, je suis toujours hypersensible mais j'ai aujourd'hui appris à m'en faire une alliée, à la transformer en une véritable ressource.


J'ai vécu dans la confusion qu'en me repliant j'arriverais à dompter ou à amoindrir les degrés de mon hypersensibilité.


C'était une erreur !


En vivant, en me libérant de ma coquille, je traverse aujourd'hui la Vie sereine et libre...


Je ne me perds jamais avec elle. Je reste qui je suis !


Où que j'aille, quelque soit ce que je vis, je reste en contact avec moi-même et mes ressentis.


Je ne m'y attarde plus. Je sais que ce n'est pas mon corps qui a ce mal de tête, cette douleur aux dents,.... Alors je lâche, je laisse partir.... Je ne leur accorde plus d'importance ! Je me laisse traverser.


Et je profite de l'instant présent pour découvrir le Monde : les personnes, les lieux, les nourriture, les vêtements, les attitudes et comportements... Tout en restant là, présente en moi.


La coquille fissurée, cassée laisse ma Lumière illuminée mon Chemin et ceux que je croise.


Je m'émerveille de la richesse de chacun, de chacune. J'ose leur sourire, un brin d'humour...


J'ai choisi de laisser s'ouvrir la Coquille en grand et de la casser définitivement avec gratitude pour ce qu'elle m'a apporté


Mais aujourd'hui, je suis libre et je m'ouvre à la Vie en moi comme autour de moi.


Je suis reliée au Tout, enfin sereine.


Je pratique une hygiène énergétique afin de ne pas conserver, ne pas être à saturation des énergies, des informations ou émotions de l'extérieur qui s'accumulent dans mes auras.


Je souhaite à tous les Hypersensibles de chercher en leur coeur la Voie de la Liberté d'être soi !


L'hypersensibilité est un état d'être merveilleux, une formidable opportunité de vivre et de découvrir la Vie sur différents plans de conscience en même temps !


Beau voyage dans la Vie !


💖 💖 auteure Laurence Simonnet


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page